Hôtels / Magazine / par La Rédac' le 9 novembre 2016 à 8:53 , mis à jour le 5 mars 2017 à 16:34

Cet hôtel est une bastide, dans la forme et dans l’esprit. Ce n’est pas si anodin, car cela la distingue du commun des hôtels. Et si elle plastronne ses 4 étoiles, sans doute la plus haute distinction pour une bastide, c’est tout simplement qu’elle les mérite.

Aujourd’hui, faire une halte dans ce petit village du versant sud du Lubéron, idéalement placé pour sillonner la Provence, vous amènera certainement à contacter la Bastide. Votre relation avec La Bastide commence à l’accueil. Impeccable, souriant, disponible et décontracté. On ne vient pas là pour se compliquer la vie, mais pour la goûter.

Votre pause tranquillité débute d’ailleurs très simplement. Pas besoin de vous encastrer dans le village aux ruelles étroites. La Bastide le domine légèrement, depuis son îlot de quiétude, et ne vous laisse qu’à une centaine de mètres des rues animées et des restaurants.

Laissez de côté dans l’immédiat les jardins, le très attirant spa, et sa véranda à travers laquelle la piscine chauffée vous fera un clin d’œil appuyé. Vous y reviendrez plus tard. Commencez plutôt par vous poser dans le chaleureux salon d’accueil et de détente. Il vous donnera une idée de la décoration bigarrée, panachée de Provence et d’Indonésie.

_dsc5666-67-w

 

Les chambres

Et puis surtout, choisissez une chambre. Il y en a que 19, et elles s’identifient par leurs petits noms et par leurs styles tout à la fois distincts et cohérents. « Coco », « Zen », « Brocante », « Calade » ou « Ronde »… chacune a une personnalité et vous vous passerez très bien de l’absence de numéro. Vous n’êtes pas dans un hôtel de chaîne standardisé. Vous êtes à La Bastide, une maison ancienne qui a simplement grandi pour accueillir des voyageurs. Avec une mission : leur offrir le confort de se sentir chez soi tout en étant ailleurs.

Essayons d’être précis sur les chambres, car ce sera l’univers de vos nuits.

Vous trouverez 2 chambres juniors sympathiques et très abordables, 9 autres catégorisées en charme, 2 autres dites d’ambiance, 2 vastes suites de 50 m² et enfin 4 chambres thématiques. 19 chambres seulement donc, mais le choix n’est pas vite fait pour autant, s’il reste de la place bien sûr. Sinon, laissez faire ces dames de l’hôtel, elles choisiront pour vous.

Pour notre part, nous avons essayé la thématique appelée sobrement « Ronde ». Ronde, elle ne l’est pas, mais elle en donne l’illusion, de sa tête de lit au grand tableau exotique figurant une femme, nettement ronde cette fois. La vaste douche à l’italienne est complétée par une baignoire balnéo double.

Le balcon terrasse nous immerge presque dans le grand pin qui surplombe le jardin côté piscine. Au-delà des murs de la propriété, on devine le murmure du village et les essences de la Provence. On se sent tout de suite à l’aise dans cette rondeur.

La Bastide de Lourmarin. Citylia

Si la ronde n’est pas libre, choisissez alors « L’Atelier des sens », la séductrice ou « La Coquine », réservée aux personnes majeures, ou encore la douce « Romantique » au lit à baldaquin drapé de voilages blancs.

Enfin bref, nous en avons visité beaucoup et il n’y a pas moyen d’être déçu.

La qualité du service en obsession

Et si vous l’êtes quand même, parlez-en sans ambages à l’accueil ou à la direction, car le lieu a une culture de la qualité érigée en code et avec méthode. Vous remarquerez d’ailleurs très vite un QR code logoté Room’up qu’il suffit de flasher avec votre smartphone pour dire tout ce que vous avez à dire directement au management de l’hôtel. Et croyez-nous, vous serez lu et entendu. Un brin maniaque, Jérôme Bulland a même créé une société spécialisée pour diffuser cette technologie et ce concept. Et quand tous les hôtels auront adopté ce qui pourrait bien devenir un label, vous saurez sans faute que vous êtes dans un endroit qui se soucie de vous. Allez, c’est tellement chouette comme idée qu’on va en faire un article à part.

Jérôme Bulland. La Bastide de Lourmarin.

Jérôme Bulland a créé une société spécialisé dans le contrôle qualité des lieux publics. A suivre.

Le Spa et sauna

Vous êtes là pour être bien, non ? Alors perdez un de votre temps pour gagner en plaisir de vivre. Il y a d’autres sens que la vue et le goût, des choses à ressentir avec sa chair, sa peau ou simplement à sentir avec son nez. Sans même aller jusqu’au spa, éloigné des chambres d’une bonne vingtaine de mètres quand même, commencez par essayer le sauna. La pièce est à la fois grande et intime avec deux tables de repos ou de massage, c’est selon. Un lieu privatif idéal en duo.

La Bastide de Lourmarin. Citylia

Le sauna est une pièce à la fois grande et intime, avec deux tables de repos ou de massage, c’est selon. Un lieu privatif idéal en duo.

Et puis, il y a le « Spa », à l’écart dans ce qui était autrefois un restaurant appelé le Bastidon. Refait complètement à neuf en 2015, il est le domaine d’Angélique et de son assistante. Sous la véranda, un espace détente, où trône un étonnant fauteuil de relaxation douce, donne sur la piscine. Dans les profondeurs du Spa, un hammam, deux salles de soins privées, et tout ce qu’il faut pour un modelage attentif ou une mise en beauté.

 

Le petit-déjeuner

Il n’y a pas de restaurant à La Bastide, quoique parfois la direction organise quelques surprises. C’est un choix délibéré, pour privilégier l’espace détente, unique à Lourmarin, alors que les restaurants y sont en nombre. Néanmoins, une jolie terrasse ombragée permet d’y petit-déjeuner.

À moins que ne choisissiez la salle intérieure, ses tables en bois et son buffet très garni, chaud et froid.

Lourmarin

Pour ce qui est du village, nous aurons l’occasion de vous en parler plus longuement car la question est longue à en faire le tour. Mais un petit panorama en images est toujours utile.

 

Partager