Ailleurs / Lieux / Magazine / par La Rédac' le 24 juin 2018 à 19:50 , mis à jour le 25 juin 2018 à 16:48

Alexandra Quesada est une jeune designer et photographe péruvienne. Elle affiche son talent avec un regard plongeant et précis sur les artisans de la petite ville de Chacas.

Citylia lui offre cette page et ses mots dans le cadre de son projet World Flying Over Pictures.

Chacas, province d’Asunción, département de Ancash. En Quechua, cela signifie bleu, pour désigner celui du pacifique et du ciel andin. Nous sommes là à 3359 mètres d’altitude.

Chacas, Pérou - Alexandra Quesada

Au centre du village, une Plaza des Armas reste en herbe pour célébrer des corridas non mortelles. L’une des dernières au Pérou.

La ville a été fondée par les évangélisateurs Augustins vers 1570. Ici, l’architecture andalouse typique des Andes a gardé son originalité. Les balcons et portails ont été sculptés par les Artisans Don Bosco. Et ce que ceux-ci ont fait de leurs mains est maintenant connu du monde entier, grâce à des exportations vers toute l’Amérique et l’Europe.

Chacas, Pérou - Alexandra Quesada

Des outils qui coupent, rongent, cisèlent,
Magnifient le bois et façonnent le verre,
Des couleurs vives, chaudes, chatoyantes
Comme on les chérit dans les Andes,
Des mains noueuses, brunies, usées,
Mais puissantes, délicates, talentueuses
Pour des offrandes à leur foi pieuse.

La belle histoire

Au début des années 70, les exploitations minières ne font plus vivre les habitants de la bourgade, qui doivent aller jusqu’à Lima pour chercher du travail. Ugo de Censi, un prêtre italien y pose ses valises en 1976. Sa paroisse devient le siège d’une organisation humanitaire italienne appelée Operacion Mato Grosso (OMG).

Les écoles Don Bosco forment des artisans, travaillant le verre et le bois. De nouvelles opportunités s’offrent alors à la population qui apprend à embellir de ses mains tout ce qu’elle touche. Les artisans reconstruisent le sanctuaire Mama Ashu et restaurent un retable baroque du 18e siècle. Généralement destinés aux églises, sculptures, carrés de verre hachés et peintures s’exportent dans le monde entier et le village est devenu depuis une authentique destination touristique.

Note : OMG est active au Pérou, en Équateur, en Bolivie et au Brésil. Son site web propose un shop riche et varié pour la décoration et l’ameublement.

 

Liens

Visiter le site des artisans Don Bosco

Voir le portrait d’Alexandra Quesada dans Citylia

Suivre Alexandra sur Facebook

Localisation

Partager